Newsletter n°2 Article 1

 

 

 

 

Fond de baie d’Ajaccio : Une vision, des investissements raisonnables et durables

 

Ajaccio, dans le sillage des grandes villes portuaires, prépare sa mutation. La sécurité, la santé et le bien être des citoyens, impose le transfert des opérations de déchargement de gaz et de pétrole depuis le Fond de Baie vers des zones d’habitation moins denses. Les cargos mixtes accosteront également en entrée de ville afin de réduire la congestion routière générée par le flot de camions. En œuvrant à la mise en cohérence des différentes activités portuaires et maritimes, le littoral ajaccien devrait gagner en douceur de vivre.

 

Fluidifier les axes routiers aux abords d’Ajaccio, éloigner du cœur de la ville les opérations potentiellement dangereuses tout en anticipant une croissance des trafics sont autant d’enjeux et de défis majeurs intégrés au Schéma directeur portuaire du Fond de Baie. Le regroupement des activités sein d’un pôle maritime consacré aux énergies (gaz et pétrole) permettra de sécuriser le périmètre de l’hyper centre où seuls les navires les plus respectueux de l’environnement seront autorisés à accoster.

 

Transfert des activités pétrole et gaz à l’Ouest du Ricanto

 

Afin de libérer les terre-pleins du Marconajo occupés par les poids lourds, le projet Fond de Baie nécessite de transférer le dépotage énergétique depuis l’appontement Saint-Joseph vers la zone Ouest de la baie du Ricanto où se trouve déjà un site classé Seveso.  Cette nouvelle localisation bénéficiera de mouillage autorisant ainsi le déchargement des pétroliers au large raccordés à la terre par les sealines des opérateurs. Un changement pour accompagner la future centrale électrique du Vazzio d’EDF Corse de type « cycle combiné gaz ».

 

Un terminal fret connecté à l’électricité et embranché fer

 

La deuxième étape passe par la création d’une aire entièrement dédiée au fret sur Saint-Joseph. Sur cette zone, un remblai sur la mer permettra de créer une extension de 4 ha dédiés au stationnement des poids lourds et des véhicules. Le projet prévoit la construction d’un terminal ferroviaire pour les pré et post acheminement des remorques et l’alimentation en courant électrique sur deux nouveaux postes à quai. En coupant les moteurs, les cargo-mixtes réduiront sensiblement la pollution atmosphérique et les nuisances sonores.

Ainsi conçu, le nouveau terminal fret désengorgera l’accès au centre-ville, le délestant des charrois quotidiens de plus de 300 poids lourds.

La nouvelle configuration en Fond de Baie favorisera ainsi la vocation des plans d’eau et du littoral urbain à la plaisance, à l’aménagement d’espaces d’agrément, végétalisés, ludiques ou culturels, surtout en harmonie avec le citoyen et l’accueil des passagers en centre-ville. Les escales de ferries et de paquebots croisière au cœur de la Cité impériale seront ainsi privilégiées.

La réorganisation des flux d’entrée et de sortie du port contribuera à une fluidification des accès et voieries situés en bord de mer. Confortée dans sa mission de concessionnaire du port jusqu’en 2043, la CCIACS présidée par Paul Marcaggi, collabore aux côtés des collectivités, à la réorganisation des trafics routiers et des flux maritimes. Les travaux devraient commencer d’ici 2023.

 

La CCI2A collabore au projet Fond de Baie  aux côtés de la Collectivité territoriale de Corse, du CD2A, de la Ville d’Ajaccio  et de la CAPA.

 

 

 

 

Avec pour maitre mot : investir dans des équipements qui contribueront à réduire l’impact environnemental. 

 

PARIS ORLY06:55
MARSEILLE07:15
NICE08:00
PARIS ORLY14:05
MARSEILLE14:35
PARIS ORLY18:25
NICE19:10
MARSEILLE19:25
10:10NICE
10:10MARSEILLE
11:00PARIS ORLY
17:30MARSEILLE
18:30PARIS ORLY
21:45NICE
22:05MARSEILLE
22:40PARIS ORLY
MARSEILLE07:00
NICE11:00
MARSEILLE18:35
09:45MARSEILLE
16:15NICE
21:40MARSEILLE